Cambrure fragile

Dominique PAquet

"Je ne vous cache pas qu'il se trame ici... enfin... nous sommes à la veille d'un rachat... Les Nippons ! Les Nippons. Aussi ne vous étonnez pas. Nervosité, agitation, inquiétude... notes comminatoires. Bref. Agressivité maximale. Bon. Votre arrivée tombe mal. Mais elle est nécessaire. L'antidote ! Les anticorps ! Restructuration, nettoyage, élimination... écrémage. Il faut écrémer. Éradiquer. J'espère que vous vous sentez d'attaque. Sans état d'âme."

 

Cambrure fragile est une comédie de Dominique Paquet sur le thème des chaussures (ooooh !), de l'entreprise (haaaan!) et des ambitions humaines (bouuuuh!)...

 

La société Zeli... Zeli i Zeli Zeli est subclaquante.
Ce temple du soulier de luxe a élevé sa fabrication au rang de l'art. Mais la rentabilité ne suit pas. La patronne, Elvira Zeli, se voit obligée de faire appel à un auditeur externe pour trouver une solution.

Saura-t-elle déjouer les machinations internes ?

Le spectateur découvrira, en compagnie de l'auditeur Alessandro Massimo, le fonctionnement extravagant de l'entreprise. Il l'accompagnera dans une plongée loufoque au cœur des rouages surréalistes de la mécanique humaine qui régit Zeli... Zeli i Zeli Zeli.


Zeli au musée...

Déambulation de la Saint Crépin

Premières photos


extraits

- Écoutez, ma grande, cessez de commencer toutes vos phrases par <<non>>. C'est extrêmement pénible pour le moral. Vous ne vous souvenez pas des stages de comm' ? <<Oui !>>, les muscles se détendent, le corps s'ouvre, un léger sourire flotte sur les lèvres. <<Non !>>, le corps se referme comme un étui à violon, les poils se dressent, un rictus troue la bouche. On ne vous l'a pas appris en incentive ?

 

- L'homme vit-il de réalité ou de rêve ? Qu'est-ce qui est réel, dottore ?

- Vous ! Moi ! Ce qui nous entoure ! La technique, le marketing. Le marché.

- Non. Moi qui vous parle, je hante depuis vingt ans  les murs de ce musée. Suis-je dans le réel ? Certainement pas. Je vis dans un monde où l'art du soulier exhausse le réel au rang du rêve. Ces souliers me parlent, ils exigent, ils transmettent.

 

- Je viens de signer un contrat d'audit externe pour la restructuration de votre groupe.

- Le nettoyeur !

- Lui-même.

- Ah ! Je ne vous aime pas, je ne vous aime pas.

- Peu importe l'amour, Signora Elvira. Votre maison perd de l'argent. 900 clients ! Autant dire un village des Pouilles vidé par l'exode rural.


dans la presse

<<Amusante, cocasse et dynamique !

... Une trame qui offre de nombreuses scènes cocasses, ainsi que des dialogues loufoques, parfois à la limite de la divagation. Leur dernière représentation a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme>> Anthony SOUDANI, Dauphiné Libéré du 2 novembre 2016

<<Le public aura alors l'occasion de voyager dans le monde extravagant du soulier de luxe, avec une intrigue qui ravira les spectateurs... Un univers loufoque à découvrir à travers les couloirs du musée, décor idéal de la pièce.>> Dauphiné Libéré du 25 octobre 2016

<<Un show déambulatoire sur-mesure.>> Dauphiné Libéré du 26 octobre 2016

 

Et quelques retours glanés lors de la sortie de résidence : de nombreux rires... pièce sympathique, mise en scène dynamique, belle entente des comédiens, de beaux décors, de beaux costumes, on reviendra vous voir...


les représentations

  • Vendredi 28 octobre, 20h, Salle des fêtes de Clérieux, Festival théâtre en Automne du CD26.
  • Mardi 25 octobre, 18h, au Musée international de la Chaussure de Romans, dans le cadre des manifestations de la Saint Crépin
  • Samedi 4 juin, 20h30, au Théâtre de la Presle à Romans, dans le cadre des Rencontres Théâtrales. LA première !